L’enceinte de Loropéni, mi-15e- mi-17e siècles, une cité au cœur d’un territoire aurifère au sud-ouest du Burkina Faso

La prochaine séance du séminaire « Monuments et documents de l’Afrique ancienne : recherches en cours en histoire, histoire de l’art et archéologie » aura lieu la semaine prochaine, le mercredi 13 mars de 9h30 à 12h30.

Nous aurons l’occasion d’accueillir Rodrigue Guillon, docteur en archéologie, équipe « archéologies environnementales » UMR 7041 ArScAn, responsable de la mission lobi-or-fort, qui nous présentera ses recherches sur L’enceinte de Loropéni, mi-15e- mi-17e siècles, une cité au cœur d’un territoire aurifère au sud-ouest du Burkina Faso.

Résumé :
À l’aube du 20e siècle, une enceinte de pierre d’un hectare est découverte par les administrateurs français. Un siècle d’interrogation entourera les ruines de Loropéni qui appartiennent à un complexe d’enceintes quadrangulaires répartis sur près de 80 km² dans un territoire particulièrement aurifère. Les murs de l’’enceinte de Loropéni mesurent encore 6 m de haut et 1,4 m d’épaisseur à la base. L’intérieur est pourvu de nombreux murets qui dessinent des cours et des cellules généralement de grandes dimensions. Les travaux archéologiques engagés depuis 4 ans ont révélé différents procédés architecturaux et plusieurs phases d’occupation entre le milieu du 15e et le milieu du 17e siècles. La fonction de ces imposantes constructions de pierre reste mal connue, mais de nouveaux éléments laissent présager un lien avec le monde arabe.

Au plaisir donc de vous retrouver le 13 mars à 9h30, au 27 rue Paul-Bert, Ivry-sur-Seine (métro Porte d’Ivry, Porte de Choisy ou Pierre-et-Marie-Curie) en salle A (au sous-sol).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.