Soutenance de thèse – Le sultanat du Mali (XIVe-XVe siècle). Historiographies d’un État soudanien, de l’Islam médiéval à aujourd’hui

Soutenance de thèse d’Hadrien Collet.

Directeurs de thèse : Bertrand Hirsch (Université Paris 1, IMAF).

Le samedi 16 décembre à 9h00 à l’Institut de Géographie (191 rue Saint Jacques, Paris) dans le « petit amphi ».

Membres du jury :
  • Jean-Charles DUCÈNE, directeur d’études à l’EPHE, professeur à l’ULB
  • François-Xavier FAUVELLE, directeur de recherche au CNRS (TRACES, Toulouse)
  • Bertrand HIRSCH, professeur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Julien LOISEAU, maître de conférences (HDR) à l’université Paul-Valéry Montpellier-3
  • Paulo Fernando de MORAES FARIAS, Honorary Professor à l’Université de Birmingham (DASA)
  • Élise VOGUET, chargée de recherche au CNRS (IRHT, section arabe)

Résumé

Cette étude se concentre sur trois pôles historiographiques ayant produit diachroniquement des savoirs sur le sultanat médiéval du Mali. Partant d’une approche chronologiquement régressive, nous analysons dans une première partie les historiographies du monde savant et académique du XIXe siècle à nos jours, puis l’historiographie « takrūrienne » d’Afrique de l’Ouest du XVIIe au XIXe siècle, et enfin l’historiographie mamelouke, principale pourvoyeuse de sources narratives arabes au XIVe et XVe siècle après le séjour au Caire en 1324 de la caravane du sultan Mansa Musa en route pour La Mecque. La seconde partie sera l’occasion d’explorer plus en avant les sources médiévales arabes à travers une réflexion poussée sur deux témoignages d’exception sur le sultanat du Mali au XIVe siècle, ceux de l’encyclopédiste syrien al-ʿUmarī et du voyageur marocain Ibn Baṭṭūṭa. La troisième partie prend la forme d’un recueil bilingue de sources arabes s’étalant du XIe au XIXe siècle mais dont la majorité est contemporaine du sultanat du Mali. Certaines sont nouvelles, les autres légèrement ou profondément retraduites. Ce corpus documentaire rassemble toutes les traces écrites en langue arabe connues à ce jour sur la formation politique du Mali, dont la configuration politique se transforme maintes fois du XIe au XVIIe siècle. Il permet également de faire dialoguer les nombreux passages cités dans les chapitres avec le régime documentaire auquel ils appartiennent.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *